Bientôt, le duo comics dans ta télé

30 05 2007

Le geek est habituellement une créature mâle célibataire qui affectionne manger de la pizza dans son canapé en regardant pour la 25ème fois “L’Empire Contre-Attaque” ou en jouant à “Densha no Tokidoki” (jeu de drague importé du Japon) sur sa Playstation.
Certainement mus par un besoin atavique de reconnaissance sociale, de companie de type homo sapiens féminin ou de substances récréatives illicites, voici que les geeks de la société de production Pocket Shami s’apprêtent à lancer Nolife, la première chaîne de télé pour nous les geeks (qui le valons bien).

Elle démarrera le premier juin sur le bouquet freebox. Elle proposera certes des émissions sur le manga / animé, les jeux vidéo, le japon et la j-pop. Mais surtout on pourra y retrouver chaque mois une émission sur les comics présentée par les ineffables Philippe et Philippe d’Arkham Comics.

Rendez-vous donc le dernier dimanche de chaque mois à 21h pour tout savoir sur les BD made in USA dans une émission qui promet déjà d’être post-moderne.

Le duo comics

Actions

Informations

Une réponse à “Bientôt, le duo comics dans ta télé”

30 05 2007
Fouissons ! » Extension du Domaine de la Lutte (20:17:53) :

[…] Pendant qu’en france, on prépare naïvement une nouvelle chaine pour les geeks de tout poil, les Pays-Bas contribuent une fois de plus l’extension du domaine de la lutte avec une émission télé dont le confine au génie : Pays-Bas : qui veut gagner mon rein ? Dernière trouvaille de la télé-réalité néerlandaise : une patiente de 37 ans en phase terminale d’une maladie incurable va décider, vendredi soir, qui ira l’un de ses reins après sa mort (l’autre faisant l’objet d’une liste d’attente). La dame, dont on ne connaîtra que le prénom ­ Lisa ­ devra faire son choix entre trois jeunes malades, tous atteints d’insuffisance rénale. Elle se basera sur les portraits des trois candidats, filmés dans leur vie quotidienne, en conversation avec leurs parents et amis. Les téléspectateurs, eux, pourront donner leur avis par Texto. […]

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire